Affaire Jean Claude Bouda : un mois de « permission » au motif  de soins de santé

0
67

Déposé à la Maison d’Arrêt et de Correction de Ouagadougou (MACO), l’ancien ministre de la Défense nationale et des anciens combattants, Jean-Claude Bouda, a  bénéficié d’une permission d’un mois, ce  28 septembre 2020, pour des raisons de santé.

Jean-Claude Bouda avait été placé sous mandat de dépôt suite à une plainte déposée par le Réseau national de lutte anticorruption (RENLAC) pour « blanchiment de capitaux » et « enrichissement illicite », sur la base de la loi sur le délit d’apparence, dans le cadre d’une  villa construite à Manga.

Les revenus licites, évalués à un millions le mois,  de l’ancien ministre ne lui permettent pas de constituer un tel patrimoine immobilier, d’un montant provisoire de 252 millions de francs CFA, en trois ans.

A noter que le ministre Bouda, incarcéré, depuis le 26 mai  dernier, devra regagner la cellule au plus tard le 29 octobre 2020.

Noufé NABI

£coburkina

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here