Assemblée générale des sociétés d’Etat : 109 états financiers  approuvés

0
221

Les établissements publics de l’Etat ont tenu,  les 7 et 8 août 2020 à Ouagadougou, la 21e session de leur assemblée générale,  sous le thème des déterminants de la croissance, sous la houlette du premier ministre, Christophe Dabiré. Il ressort que  40 milliards de francs ont été mobilisés au titre de l’exercice de 2019 contre 36 milliards en 2018.   

 

Il apparait que les Etablissement publics de l’Etat (EPE) ont réalisé des performances satisfaisantes, malgré la crise sécuritaire, selon les premiers responsables du ministère de l’économie, des finances et du développement.

Ces performances réalisées grâce aux efforts de l’Etat en termes de subventions ont été présentées à l’occasion de la 21e session de l’assemblée générale de ces EPE,

 

 

Au terme de ses travaux, l’Assemblée Générale des Établissements Publics de l’Etat a marqué sa satisfaction du bilan auquel sont parvenus les EPE au titre de l’exercice 2019. Elle a approuvé les états financiers de 109 d’entre eux, pris acte de deux (2) rapports d’explication.

Au regard de certaines difficultés et préoccupations soulevées, des recommandations ont été formulées. Il s’agit, entre autres de diligenter les réflexions sur la rationalisation du nombre d’établissements publics conformément aux orientations du Conseil des Ministres sur la réduction du train de vie de l’Etat, d’entreprendre des démarches auprès du Ministère en charge des finances pour étudier l’allègement des procédures de passation de marchés dans le cadre d’un modificatif de l’arrêté sur les prestations spécifiques, de proposer un arrêté portant règlementation des taux des prises en charges afférentes aux actes académiques communs et aux commissions ad’hoc des écoles et centres de formation professionnelles ; de proposer une liste des évènements nationaux et internationaux devant bénéficier d’un accompagnement pour la sécurisation., de donner des orientations sur la question de l’âge de départ à la retraite des agents contractuels des EPE en attendant la prise de texte approprié, de  prendre les dispositions nécessaires pour assurer une meilleure gouvernance des établissements publics de l’Etat ; de  s’investir davantage dans l’amélioration de la qualité du service public rendu aux populations ; de  s’investir dans la supervision, le contrôle et le respect de la règlementation pour assurer la viabilité et la pérennité des fonds nationaux.

 

Bertille R. KABRE

Ecoburkina.info

Laisser un commentaire