Célébration de la liberté de presse: “Pour que nos journalistes se montrent toujours sous leur meilleur profil !”

0
218

 

A la veille de la célébration du 27e anniversaire de la Journée mondiale de la liberté de la presse, prévue pour le dimanche 3 mai 2020, le dandy de la saynète politique burkinabè, Adama Kanazoé a publié, ce jour,  un message sur sa page officielle Facebook. Nous vous le proposons in extenso.

 

Demain dimanche 03 mai, nos braves femmes et hommes des médias, dont nous n’aurons de cesse de saluer l’accompagnement constant, célèbrent la 27ème journée internationale de la liberté de presse sous le thème tropicalisé :”médias, élections et insécurité: faire du journalisme sans crainte ni complaisance”.

Je dois dire que c’est un phrasé, ô combien, évocateur des attentes des gouvernants et des professionnels des médias, en cette période de crise sanitaire et sécuritaire pré-électorale. L’enjeu étant de sacrifier pertinemment à la mission de service public avec responsabilité, assurance et objectivité, en contribuant au renforcement de la démocratie et du progrès économique et social.

Je voudrais déjà me féliciter de la tonalité générale de nos professionnels, généralement positive.

Je leur trouve d’ailleurs une belle force intellectuelle qui permet au pays de se maintenir haut dans le classement mondial de Reporter sans frontières. Cette année, il se classe au 5ème rang en Afrique et à la 38 ème dans le monde entier.

Je reste convaincu qu’avec le soutien des autorités, nos ouvriers de la plume et du micro, incarnations de la résistance à la Burkinabè et de nos espoirs, sauront se montrer sous leur meilleur profil.

Je formule le vœu que cette nième célébration, dans le confinement, revête le sceau d’une grande introspection et réflexion qui favorisera l’amélioration des conditions de vie et de travail des journalistes burkinabè.

Adama KANAZOE, conseiller spécial du président du Faso

Laisser un commentaire