Covid 19 : une opportunité pour des artisans et commerçants

0
149

La survenue de la maladie Coronavirus ne fait pas que des malheureux, elle fait des heureux, ceux-là qui se sont lancés dans de petites affaires pour réaliser des profits.

« Je rends grâce à dieu, car mon marché a connu un essor spectaculaire depuis un moment » explique monsieur Soumaila Nana, fabriquant de masques au secteur 53 de Ouagadougou.
À ses dires sa production journalière a triplé, car ses commandes viennent de partout. Aujourd’hui, il confectionne 6000 masques par jour contre 2000 auparavant.
Pour honorer ses commandes, il emploie même une dizaine de contractuels en plus de ses deux employés permanent, contribuant ainsi au développement socio-économique de la jeunesse.

Faysal Doulkoum, lui est marchand ambulant de vêtements pour enfants. Il s’est reconverti dans la vente de gels hydrologiques, gants, soutient qu’il se frottait les mains dès le début de la crise sanitaire : « On vendait au moins un carton par jour. La moyenne bouteille coûte 5 000 F CFA et la petite, 1000 F CFA ». A l’en croire, un carton contient au total 24 bouteilles et il s’approvisionne chez les grossîtes qui passent les commandes en Côte d’Ivoire.

Il apprend qu’il va reprendre ses activités, après la crise sanitaire. « On pense arrêter comme ça. Les clients ne viennent plus en grand nombre. Par jour, on vend actuellement 3 par jour », note-t-il.

Bertille KABRE
Ecoburkina

Laisser un commentaire