Crise malienne : la conférence des chefs d’Etat de la CEDEAO maintient la pression sur les putschistes

0
70

Les chefs de d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO)  se sont réunis,  ce jeudi 20 août 2020 par visioconférence, à l’occasion d’un  sommet extraordinaire sur le coup d’Etat survenu au Mali, le 18 août dernier.

 

 

Il apparait que les chefs d’Etat et de gouvernement ont décidé de l’envoi d’une mission urgente au Mali. Cette mission composée de l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan, médiateur de la crise malienne, et du ministre nigérien des Affaires étrangères, président du Conseil des ministres de la CEDEAO, devra travailler à obtenir la libération sans condition du président Ibrahim Boubacar Keïta et le retour immédiat à l’ordre constitutionnel.

 

Ces médiateurs vont aussi « évaluer la situation afin de rendre compte aux chefs d’Etat qui se réuniront dans une semaine », a précisé le ministre Barry.

 

La Conférence des chefs d’Etat a aussi décidé du maintien de la  fermeture des frontières des pays membres avec le Mali et le blocus économique « à l’exception de l’importation de certains produits, notamment l’électricité, le carburant, et les denrées de première nécessité pour des raisons humanitaires », a expliqué le chef de la diplomatie burkinabè.

 

Par ailleurs, le sommet a insisté sur la nécessité de résoudre rapidement cette crise au regard de la situation sécuritaire déjà fragile au Mali et de son impact sur la région.

 

Ecoburkina

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here