Crise sécuritaire et humanitaire : vers la création d’une « task-force »

0
49

Le premier ministre, Albert Ouédraogo, a présidé, ce lundi 21 mars 2022 à Ouagadougou,  un conseil de cabinet, regroupant  tous les départements concernés par les questions sécuritaire  et humanitaire. 

 

A l’occasion, les membres du gouvernement ont fait le point des problèmes spécifiques à leurs départements respectifs   puis  le Chef du Gouvernement a invité   chaque acteur à jouer pleinement sa partition pour trouver des solutions aux urgences de l’heure.

Selon le ministre d’Etat en charge de la Défense, le général Barthélemy Simporé, les opérationnels comme le chef d’Etat-major général des armées et le commandement des opérations de théâtre national vont réexaminer la situation, en y apportant leur touche, selon les besoins exprimés.

Selon le ministre porte-parole du Gouvernement, Lionel Bilgo, ce conseil de cabinet constitue en lui-même un message d’unité, de réflexion, de compréhension de l’ensemble des enjeux, mais aussi   de solutions pour faire face à cette crise.

Une autre rencontre aura lieu le mardi 22 mars 2022 avec pour objectif de mettre en place une « task-force », visant  un mécanisme harmonieux et intégré dans la lutte contre le terrorisme.

C’est un   groupe de travail qui réfléchira sur l’opérationnalisation de l’ensemble des idées qui ont été émises au cours du conseil de cabinet de ce 21 mars 2022, selon   Lionel Bilgo.

Noufé NABI

Ecoburkina

Source : AIB

Laisser un commentaire