Cybercriminalité : la gendarmerie a mis aux arrêts  un gang de pirates  

0
187

La Brigade de recherches de la gendarmerie de Ouagadougou a animé une conférence de presse, ce 26 août 2020 à Ouagadougou, en vue d’annoncer le démantèlement d’un groupe de pirates des réseaux de téléphonie mobile.

Selon le l’adjudant-chef major, Abdoulaye Sawadogo, le présumé cerveau de ce gang, d’origine étrangère, est venu dans un  kiosque pour s’approvisionner en puces. C’est sur le fait qu’il a été interpellé et une perquisition à son domicile au quartier Hamdallaye  a permis de saisir un important lot de matériels.

De ses explications, le sieur  serait arrivé au Burkina Faso, en septembre 2019, avec un équipement permettant de contourner le trafic international entrant à travers les réseaux ORANGE Burkina et TELMOB.

« Avec ce dispositif, T.S. peut alors mener à bien son activité frauduleuse en rechargeant par jour plus de 300 000 F CFA d’unités « SAP-SAP », a indiqué l’adjudant-chef major.

Le représentant de ORANGE Burkina, Sami Ouattara, a évalué la perte annuelle de sa structure à près de 300 millions F CFA. Quant à l’ONATEL, Sabine Raïssa Roamba dit qu’en plus de la mauvaise qualité de la communication du fait des pirateries, le manque à gagner se chiffre à des centaines de millions F CFA.

Bertille KABRE

Ecoburkina

Laisser un commentaire