Economie nationale : l’investissement passe de 1576,4 à 1863,8 milliards de FCFA de 2016 à 2019

0
102

 

Le ministère du Commerce, de l’industrie et de l’artisanat a organisé,  ce lundi 29 juin 2020 à Ouagadougou, un déjeuner de presse sur la dynamique des investissements au Burkina Faso et les perspectives de consolidation et de développement dans le contexte économique post crise sanitaire.

Pour le ministre en charge du commerce, Harouna Kaboré, de nombreuses politiques et réformes ont été adoptées et ont permis une amélioration constante de l’environnement des investissements au Burkina Faso.

A l’en croire,  la création d’entreprises a connu une croissance continue sur la période 2016-2019, passant de 11 661 à 13 137 au Burkina Faso. Il en est de même des investissements qui sont en hausse depuis 2016, dominé par l’investissement privé.

«L’investissement total au Burkina Faso est en hausse depuis 2016. D’une valeur totale de 1576,4 milliards de FCFA en 2016, il est passé à 1863,8 milliards de FCFA en 2019», a indiqué  le ministre en charge du commerce.

Selon lui, de 2016 à 2019, l’investissement privé est passé de 878,2 milliards à 1296,6 milliards de FCFA tandis que l’investissement public a  évolué de 698,1 milliard à 567,4 milliard de FCFA.

Selon le ministre Kaboré,  le niveau élevé de l’investissement privé est le résultat du dynamisme du secteur privé mais aussi le fait de politiques et de réformes entreprises par le gouvernement depuis 2016, afin de dynamiser les investissements au Burkina Faso.

Parmi ces réformes, l’on retient la mise en place de la plateforme en ligne de création d’entreprise et la mise en place du Portail virtuel «Porte d’entrée au Burkina» pour réduire les délais de délivrance des actes administratifs du ministère en charge du commerce.

Selon Harouna Kaboré, grâce à ces réformes, «la création d’entreprises au Burkina Faso a connu une croissance continue en quatre ans, passant de «11 661 entreprises en 2016 à 13 137 entreprises en 2019».

 

L’adoption du nouveau code des investissements, a-t-il poursuivi, «plus incitatif», a fait passer «le nombre d’entreprises agréées de 61 en 2018 à 106 en 2019».

De même, «que le nombre d’emplois créés au Burkina Faso a connu une croissance continue passant de 3 229 en 2016 à 9 622 en 2019», a-t-il indiqué.

Ce déjeuner de presse portant partage des informations sur les investissements a été unanimement salué par des investisseurs, les structures d’appui au secteur privé, le SP PNDES.

 

 

Noufé NABI

Ecoburkina.info

Laisser un commentaire