Elections Couplées 2020 : la CO2AEAC salue la maturité politique des Burkinabè

0
315

La   coalition des organisations non gouvernementales  et associations africaines pour les élections apaisées et crédibles (CO2AEAC) a organisé une conférence de presse, ce 28 novembre 2020   à Ouagadougou,  pour faire le point de sa mission d’observation du double scrutin du 22 novembre 2020.

Après avoir fait la ronde de 1 779 bureaux de votes de la capitale et de l’intérieur du pays, la CO2AEAC a laissé entendre qu’elle a vu des électeurs enthousiastes et une population accueillante.

« Nous estimons que les élections au Burkina Faso sont à apprécier », a déclaré le   président de la coalition, Jean Claude Wessé qui a dit que le résultat est satisfaisant,  contrairement à la  Côte d’Ivoire et la Guinée Conakry. De ses explications, le Burkina Faso a fait montre de maturité politique.

Cela dit, M.  Wessé, a soutenu qu’il y a des irrégularités « mineures », des manquements qui ne sont de nature à jeter le discrédit sur la sincérité du vote,  en indiquant qu’il n’existe pas d’élection au monde qui soit parfaite. Prenant l’exemple des  Etats-Unis, avec Donald Trump qui dénonce des fraudes massives, il a affirmé qu’au Burkina Faso,   on parle plutôt de difficultés à déployer le matériel électoral et à ouvrir à temps les bureaux de vote.

« Les élections dans la patrie des hommes intègres étaient considérées comme des élections à risque, à cause des attaques terroristes. Nous avons un scrutin électoral qui s’est déroulé sans compter de mort. Nous avions eu une campagne électorale apaisée et des résultats qui sont proclamés, il n’y a pas eu de mort jusque-là. Vous voulez qu’on octroie quelle note, si ce n’est entre 9 et 10 ?  », foi de Jean Claude Wessé.

Arrivée à Ouagadougou la veille de campagne électorale, la coalition a dit compter  onze pays africains accrédités par la commission électorale nationale indépendante (CENI).

Bertille KABRE

Ecoburkina

Laisser un commentaire