Elections couplées 2020 : la commission épiscopale les trouve crédibles  

0
85

Ce vendredi 27 novembre 2020 à Ouagadougou, la commission épiscopale justice et paix a fait le point de la  mission d’observation des élections couplées  présidentielle et législatives qu’elle a menée, à l’occasion d’une conférence de presse.

Le  secrétaire général de la commission épiscopale justice et paix de la Conférence Burkina -Niger, Abbé Hermann Ouédraogo,  a affirmé que les opérations de vote se sont déroulées dans le calme, la sérénité et la transparence. «  Selon les données fournies par la mission d’observation, près de 81,9% des bureaux de vote couverts ont respecté l’heure d’ouverture, 6h00 et 100%, l’heure de fermeture, 18h00 », a-t-il avancé.

Toutefois, il a dit que des irrégularités ont émaillé le scrutin. Il a parlé, entre autres,  du transfert inattendu de leur bureau de vote, du manque de bulletins de vote, des désaccords sur la validité de certains bulletins à cause  des différences de couleur de l’encre, la différence entre le matériel utilisé lors de la formation et celui déployé dans les bureaux de vote, l’ouverture tardive de certains bureaux de vote, la formation insuffisante de certains membres des bureaux de vote qui ne maitrisaient pas  les procédures de vote et les opérations de dépouillement.

Pour Abbé Hermann Ouédraogo, les incidents relevés, d’ordre organisationnel, administratif et technique, ne sauraient remettre en cause  la crédibilité du scrutin.

 

La  commission épiscopale justice et paix a appelé la CENI  à  améliorer le monitoring du déploiement du matériel électoral, la qualité du matériel électoral, la formation du personnel des bureaux de vote et la sensibilisation sur la procédure et/ou la manière de voter, afin de réduire les taux élevés de bulletins nuls et d’abstention.

Quant aux partis politiques, elle leur a demandé d’assurer la formation des électeurs sur le processus de vote, de renforcer la présence des délégués dans les bureaux de vote, après les avoir formés.

A en croire Abbé Ouédraogo, ce sont 402 observateurs accrédités par la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI)  qui ont fait la ronde de  496 bureaux de vote dans quatorze diocèses, représentant  douze régions du Burkina Faso.

 

La commission épiscopale Justice et Paix est une organisation de l’église famille de Dieu du Burkina Faso qui a pour mission de promouvoir la justice sociale, la paix, la cohésion sociale et de défendre les droits fondamentaux de la personne humaine et des groupes sociaux, à la lumière de la doctrine sociale de l’Eglise.

Bertille KABRE

Ecoburkina

Laisser un commentaire