Gouvernance démocratique : une note de 4,53 à ROCH KABORE

0
177

Le Centre pour la gouvernance démocratique (CGD) a organisé, pour la toute première fois en 8 sessions, une conférence de presse, ce jeudi 11 juin 2020, en vue de révéler les résultats des sondages effectués sur  un échantillon de 2 506 personnes dans les 13 régions du pays. Ces sondages avaient pour but de passer aux cribles les engagements du président du Faso.

 

Selon le directeur exécutif de la CGD, Thomas Ouédraogo, Roch Marc Christian Kaboré disait, en 2015 : «  Je m’engage à renforcer et à moderniser l’administration, à développer le capital humain et à dynamiser les secteurs porteurs ».

Il ressort que le chef de l’exécutif burkinabè obtient une note de  4,53/10 en 2020 contre  4,72/10 en 2019.

« Cette note s’explique, entre autres, par la mauvaise gestion de la situation sécuritaire, la corruption grandissante, le laxisme dans la gestion de l’État, l’insatisfaction de la gestion du Covid-19 », a dit Thomas Ouédraogo.

Le sondage révèle aussi que  la population trouve que le président du Faso manque de fermeté, alors qu’il  hérite d’un lourd passif qui ne peut être effacé.

Toutefois, il relève  des points positifs, depuis la prise du pouvoir par Roch Kaboré. Il s’agit, entre autres, de la gratuité des soins, la valorisation du Faso Danfani, la baisse considérable des délestages, le développement des infrastructures routières.

 

 

L’échantillon porte sur les agriculteurs, les commerçants, les employés,  les éleveurs, les ménagères, les femmes aux foyers, les élèves, les étudiants,  les travailleurs du secteur informel. Parlant de la tranche d’âge, 52, 2%  avaient un âge compris entre 18 et 35 ans et  47, 8% plus de 35 ans. A noter que 52,1% étaient des femmes contre 47, 9 % d’hommes.

 

Bertille KABRE

Ecoburkina.info

Laisser un commentaire