Insécurité à l’Est: des  villages de Madjoari tombés entre les mains des groupes armés

0
123

Des ressortissants de Madjori, une commune située dans l’Est du Burkina Faso, ont animé, ce 5 juillet 2021 à Ouagadougou, une conférence de presse,  pour dénoncer l’inaction des autorités compétentes.

 

 

Pour le porte-parole des ressortissants de la commune de Madjoari, Dahani Nassirou a expliqué  que  sept villages et six hameaux sont tombés, sous les mains des groupes armés terroristes.

 

« Nous ne nous sentons plus chez nous. Nous ne nous sentons plus protéger par l’État. Nous ne nous sentons plus Burkinabé… Être natif de Madjoari est devenu un délit dont la sentence est la mort. Nous assistons progressivement à l’anéantissement de la commune par les forces du mal », déplore Dahani Nassirou ».

  1. Nassirou a expliqué qu’un millier de personnes vivent aujourd’hui dans la commune, alors qu’elle comptait plus 14 000 âmes. De son avis, ce sont les groupes terroristes qui se pavanent dans les villages, abandonnés par la population, depuis plusieurs mois.

Selon les conférenciers, depuis le 07 juin 2021, la vie à Madjoari est devenue «un calvaire» pour le peu de population qui y reste toujours avec notamment le coût élevé des denrées comme l’huile et l’essence qui s’achètent à 3 000 F CFA le litre.

 

La population veut des armes pour se défendre ; elle dit être prête à prendre les armes si l’Etat burkinabè n’est pas en mesure de la protéger. «Si vous n’êtes pas capables de nous protéger, donnez-nous les armes pour qu’on se défende (…) Si la base militaire est juste là pour protéger le camp, qu’elle s’en aille et nous laisse en paix. Ainsi, nous rejoindrons nos frères du Bénin pour espérer vivre comme des hommes et bénéficier de la protection de l’Etat qui est inscrit dans la Constitution», a soutenu M. Dahani.

 

Noufé NABI

Ecoburkina

Laisser un commentaire