ISTIC Burkina : sortie officielle de la 32e promotion

0
19

La sortie officielle de la 32ème promotion de l’Institut des sciences et techniques de l’information et de la communication (ISTIC) est intervenue,  ce samedi 7 novembre 2020 à Ouagadougou.

La couvée compte  au total 100 personnes dont 47 communicants, 41 journalistes et 12 techniciens.

Le parrain de cette 32ème promotion, président du Conseil supérieur de la communication (CSC), représenté par le vice-président, Aziz Bamogo,  a rappelé aux étudiants que le professionnalisme doit guider leurs pas sur le terrain.

Ses conseils : « Soyez des journalistes et communicants justes, professionnels, comme vous l’ont inculqué vos formateurs ; traitez l’information et les dossiers selon l’éthique et la déontologie de votre métier. C’est un métier dur certes, mais noble que je vous demande de travailler à protéger de sorte à barrer la route à ceux qui pensent que n’importe qui peut faire le travail du journalisme ou de la communication ».

Le  représentant  des étudiants, Gnarkité Da,  a formulé des doléances relatives à  l’accélération des dossiers de prise de service, l’augmentation des moyens financiers mis à la disposition des étudiants pour la rédaction des différents rapports et l’organisation d’un test direct de recrutement des inscrits sur titre.

 

 

« Je veux qu’ils restent dans cette idée de persévérance, cette idée de toujours imaginer les choses (…). Je demande de rester concentré, d’être productif et d’être vraiment des professionnels et surtout de respecter l’éthique et la déontologie dans les domaines qu’ils vont embrasser », a indiqué le   directeur général de l’institut des sciences et techniques de l’information et de la communication, Zoumana Traoré.

A l’en croire l’année qui s’achène n’a pas été de tout repos ; elle fut marquée par la maladie à coronavirus, mais Dieu aidant, les étudiants motivés, les enseignants engagés, le personnel encadrant motivé, son équipe a fait en sorte qu’il n’y ait pas de formation au rabais.

Noufé         Nabi

Ecoburkina

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here