Le BBDA échange avec les  professionnels  sur les droits d’auteurs

0
127

La direction générale du Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA) a organisé, ce 14 juillet 2020 à Ouagadougou, une rencontre d’échanges avec les patrons de presse, en vue de communiquer sur le futur paiement des droits au profit des auteurs et éditeurs de presse.

 

Le directeur général du BBDA,  Wahabou Bara a indiqué  que l’adhésion au BBDA pour les éditeurs répond à un certain nombre de conditions parmi lesquelles la justification d’une immatriculation au registre de commerce et du crédit mobilier pour une activité dont l’objet se rapporte à l’édition d’œuvres littéraires et artistiques, la justification de contrats d’édition d’au moins une œuvre littéraire ou de publication de journaux, magazines ou périodiques.

 

A en croire le directeur général du BBDA, les  auteurs doivent être auteurs d’un ouvrage publié, d’un journal, d’un magazine, d’une revue ou d’un périodique publié, d’un article ou d’un écrit publié soit dans une ou plusieurs revues importantes ou encore dans un ou plusieurs journaux de grande diffusion.

 

Chantal Forgo, directrice générale des affaires juridiques et de la coopération Internationale et Delphine Somé, directrice de la documentation ont tour à tour fait cas des bénéficiaires dans le secteur de la presse, les conditions d’adhésion, les œuvres concernées par la reprographie.

 

Le président du Conseil d’administration du BBDA,  Idrissa Zorom, est revenu sur l’actualité du BBDA. Il a fait le point du Fonds exceptionnel de solidarité (FES) qui avait été mis en place par la direction générale, afin de soutenir les artistes, en raison des difficultés liées à la Covid 19.

 

 

 

 

 

Bertille KABRE

Ecoburkina.info

Le BBDA échange avec les  professionnels  sur les droits d’auteurs

 

La direction générale du Bureau burkinabè du droit d’auteur (BBDA) a organisé, ce 14 juillet 2020 à Ouagadougou, une rencontre d’échanges avec les patrons de presse, en vue de communiquer sur le futur paiement des droits au profit des auteurs et éditeurs de presse.

 

 

Le directeur général du BBDA,  Wahabou Bara a indiqué  que l’adhésion au BBDA pour les éditeurs répond à un certain nombre de conditions parmi lesquelles la justification d’une immatriculation au registre de commerce et du crédit mobilier pour une activité dont l’objet se rapporte à l’édition d’œuvres littéraires et artistiques, la justification de contrats d’édition d’au moins une œuvre littéraire ou de publication de journaux, magazines ou périodiques.

 

A en croire le directeur général du BBDA, les  auteurs doivent être auteurs d’un ouvrage publié, d’un journal, d’un magazine, d’une revue ou d’un périodique publié, d’un article ou d’un écrit publié soit dans une ou plusieurs revues importantes ou encore dans un ou plusieurs journaux de grande diffusion.

 

Chantal Forgo, directrice générale des affaires juridiques et de la coopération Internationale et Delphine Somé, directrice de la documentation ont tour à tour fait cas des bénéficiaires dans le secteur de la presse, les conditions d’adhésion, les œuvres concernées par la reprographie.

 

Le président du Conseil d’administration du BBDA,  Idrissa Zorom, est revenu sur l’actualité du BBDA. Il a fait le point du Fonds exceptionnel de solidarité (FES) qui avait été mis en place par la direction générale, afin de soutenir les artistes, en raison des difficultés liées à la Covid 19.

 

 

 

 

 

Bertille KABRE

Ecoburkina.info

Laisser un commentaire