Le Burkina Faso ratifie des accords de prêts et de don de plus de 65 milliards de F CFA

0
136

 Le Conseil des ministres de ce mercredi 13 mai 2020, au titre des délibérations, a  ratifié  des accords prêts entre le Burkina Faso et  l’Association internationale de Développement (IDA) pour un montant de 65 milliards de F CFA.

Le gouvernement a ratifié une ordonnance portant autorisation de ratification de l’accord de crédit n°6638-BF et de l’accord de Don n°D631-BF conclus le 04 mai 2020 à Ouagadougou entre le Burkina Faso et l’Association internationale de Développement (IDA) pour le financement du Projet pour la préparation et la riposte au COVID-19.
Ce financement est décomposé ainsi qu’il suit :

un accord de Don n°D631-BF d’un montant total de 10,575 millions USD soit 6,419 milliards de F CFA ;

un accord de crédit n°6638-BF d’un montant total de 10,575 millions USD soit 6,419 milliards de F CFA.

Soit un total de  12,838 milliards de F CFA.

De plus, le Conseil a marqué son accord pour la ratification d’un autre accord de crédit n°6573-BF et de Don n°D581-BF conclus le 04 mai 2020 à Ouagadougou entre le Burkina Faso et l’Association internationale de développement (IDA) pour le financement du Projet d’harmonisation et d’amélioration des statistiques en Afrique de l’Ouest.

D’un coût global évalué à 60 millions USD, soit environ 33 milliards de F CFA, ce financement est destiné au renforcement du système de statistiques du Burkina Faso en vue d’harmoniser, de produire, de diffuser et d’optimiser l’utilisation des statistiques économiques et sociales de base avec les pays de l’Afrique de l’Ouest et les organismes régionaux en Afrique.

Par ailleurs, il a marqué son accord pour la ratification d’un accord de crédit et de don avec la Banque ouest africaine de développement (BOAD)  pour le financement partiel du Projet d’aménagement et de bitumage de voies urbaines dans la ville de Ouagadougou.

D’un coût de 20 milliards de F CFA, ce financement de la BOAD est destiné entre autres, à l’aménagement et au bitumage de rues sur un linéaire total de 7,73 km et à la construction de 19,21 km de systèmes de collecte d’eaux pluviales de liaison aux exutoires dans la ville de Ouagadougou.

Source : Conseil des ministres

 

Noufé Nabi

Ecoburkina.info

Laisser un commentaire