Le RENCOF assure la défense  des consommateurs à Marina Market

0
458

A la suite de l’alimentation Bon Samaritain, le  Réseau national des consommateurs du Faso (RENCOF) a fait le tour des rayons de Marina market, ce 12 mai 2020 à Ouagadougou.

De prime  abord, rien à signaler. Le réseau a observé que tous les produits sont étiquetés, sans exception et les poids sont conformes aux annonces sur les emballages. Autre remarque capitale, les produits dominants dans les rayons sont importés. Il manque par exemple le riz local et l’huile locale.

A cela, le chef d’agence Firas Makhoil a répondu que les produits locaux se vendent moins bien. « Ça bloque les rayons », a-t-il dit, avant de prendre  l’exemple

Quant au rapport qualité et prix, il a indiqué qu’il ne pouvait pas répondre à la question relative à la politique des prix de son enseigne, que cela était du ressort de ses supérieurs hiérarchiques. Le RENCOF  a tenu à faire remarquer que les clients rencontrés dans les allées parlent d’une relative majoration des pris des articles. « Les prix sont légèrement élevés par rapport aux autres alimentions. On note globalement une différence de 50 F CFA », a avancé Régis Kientéga.  Et un autre client de dire qu’il a demandé le prix du litre de menthe dans une alimentation de son quartier, on lui a dit que c’est 750 F CFA, alors qu’à Marina Market, c’est 800 F CFA.

A la question de savoir ce qu’il en est des produits périmés, le chef adjoint de l’agence, Prospère Nikiéma, a déclaré que sept jours avant la date d’expiration, il est procédé à une vente à des prix  promotionnels. Quant aux produits restants, ils sont déstockés, entreposés à la ZAD, avant d’être détruits sous le contrôle des agents du Ministère de la Santé.

 

Christian N. BADO

Ecoburkina.info

Laisser un commentaire