Marché de bétail de Tanghin : des pertes colossales chaque jour

0
214

Le responsable du marché de bétail de Tanghin dans l’arrondissement N°4 de Ouagadougou, Issaka Tiemtoré, s’est prononcé sur le calvaire des éleveurs vendeurs de bétail, en cette période de Covid 19.

« Depuis la fermeture des marchés de bétail, il y a plus d’un mois, nous ne parvenons plus à vendre à l’intérieur du pays. Nous ne faisons qu’élever les bêtes. Nous les nourrissons à perte », fait-il savoir, en soutenant que qu’ils attendent que les marchés s’ouvrent au plus vite pour reprendre les activités commerciales.

Néanmoins, note-t-il, ils ont obtenu une autorisation pour exporter le bétail en Côte d’Ivoire. A l’en croire, il y a un camion qui doit partir ce jour en destination de la Côte d’Ivoire.
Des explications de Monsieur Tiemtoré, les pertes sont énormes et se chiffrent à des milliers de francs CFA. « Ne serait-ce que pour la nourriture du bétail, un bœuf nécessite 60 000 francs CFA, le mois ; le faire des mois, sans en vendre, entraine des pertes colossales », mentionne-t-il.

Il a souligné que même si les marchés s’ouvraient, ces jours-ci, il fallait que le gouvernement les aider. Son explication, leurs collègues dans les provinces ont bénéficié de l’aide, notamment du foin, en cette période difficile.

Bertille KABRE
Ecoburkina

Laisser un commentaire