Ministère de l’économie : vers un mot d’ordre d’avertissement des syndicats

0
127

La coordination des syndicats du Ministère en charge de l’Economie et des finances (CS-MEF) a organisé, une rencontre, ce vendredi 5 juin 2020 à Ouagadougou, pour analyser  la situation de leurs compagnons de lutte.

Cette rencontre, qui a réuni  plus de 160 délégués syndicaux, a permis de parler  des agents Fatimata Bamogo Sodré, Jean Pierre Yonli et Ardjouma, révoqués en conseil des ministres du 27 mai 2020.

Pour le président du mois de la CS-MEF, Mohamed Savadogo, le gouvernement a politisé l’incident survenu à la DCI / Ouaga 1. « Lorsque les partis de l’APMP ont appelé le gouvernement à prendre des sanctions qui vont servir d’exemples, nos camarades étaient déjà condamnés avant même d’avoir été entendus », a dit le secrétaire général adjoint du Syndicat national des agents des impôts et des domaines (SNAID), Zakaria Bayiré.

Des actes plus répressibles ont été commis sans  sanctions, a avancé monsieur Savadogo qui a poursuivi  « C’est une sanction politique et injusteIl n’y a pas plus politisé que le ministère des finances. Nous n’allons pas nous laisser faire maintenant. Les marchés ont été ouverts, les lieux de culte ont ouvert. Nous aussi on va recommencer la lutte. C’est comme ça ».

De son avis, « Le ministre Lassané Kaboré glisse dangereusement sur le terrain répressif ». En réaction, a-t-il argué, la coordination va   lancer un mot d’ordre d’avertissement pour exiger l’annulation de la sanction, en même temps qu’elle va explorer les voix judiciaires

 

Mohamed Savadogo a affirmé que   rien  ne va affecter la détermination de la CS-MEF à la lutte pour la suppression de l’IUTS sur les primes et indemnités des travailleurs. Il a expliqué que c’est comme dans un match de football ; le gouvernement a profité de la maladie à coronavirus  pour marquer deux buts de hors-jeu. Cela dit, il l’invite à se préparer pour le match retour où la coordination syndicale compte faire une  remontada inoubliable.

La rencontre des délégués syndicaux a permis également à la coalition de prendre des dispositions relatives, entre autres, au renforcement du  travail de mobilisation des travailleurs, la solidarité et la  poursuite du travail d’élargissement de la base.

Noufé NABI

Ecoburkina.info

Laisser un commentaire