Nouveau gouvernement burkinabè : le regard de l’ancien ministre Sommanogo Koutou

0
124

L’ancien ministre de l’Elevage, de la Pêche et de l’Aquaculture Sommanogo Koutou, a réagi sur sa page Facebook, suite à la formation du gouvernement Dabiré II.

 

 

Ainsi, le premier Gouvernement post-réélection de SEM le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, est connu depuis le dimanche 10 janvier 2021.J’étais en fin de mission gouvernementale depuis le 30 décembre 2020. A présent, mon successeur est connu. Je lui adresse toutes mes félicitations en attendant le protocole de passation.

Dans cet intervalle, je tiens à exprimer ma gratitude à trois catégories socio-professionnelles que j’ai côtoyées durant les cinq ans passés à la tête du département en charge de l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture.

Premièrement, je voudrais manifester mon profond respect et ma grande satisfaction devant l’engagement et les sacrifices de mes collaborateurs, les plus proches comme les plus éloignés. Avec vous, j’ai perçu l’attachement de chacun à l’exécution de ses tâches régaliennes, toute chose qui contribue à faire de l’État cette force publique qui oriente, encadre, légifère, encourage et promeut.

Deuxièmement, je voudrais saluer de vive voix la détermination et l’engouement des actrices et acteurs directs et indirects de l’élevage, de la pêche et de l’aquaculture. Votre participation active, vos bienveillantes suggestions et vos pertinentes interpellations ont été d’un apport considérable dans la conduite des affaires au sein du département. Néanmoins, tout ne fut point parfait mais les acquis augurent de lendemains meilleurs de notre sous-secteur.

Troisièmement et enfin, mes pensées vont à l’endroit de nos Partenaires Techniques et Financiers (PTF). Votre engagement constant aux cotés de nos acteurs et du Gouvernement a permis au sous-secteur de faire un bond qualitatif dans ses efforts de professionnalisation.

Pour ma part, ce fut un honneur d’avoir servi à ce niveau de responsabilité mon pays et ses hommes et femmes des milieux urbains, semi-urbains et ruraux.

A toutes et à tous, je vous donne rendez-vous sur les chantiers de développement de notre cher pays. Le Burkina Faso a besoin de tous, chacun dans son domaine d’activité, pour avancer sur les sillons du bonheur partagé.

Restons focus avec cette citation de l’Abbé Pierre devant les cadres des communautés Emmaüs : « Nul droit n’est acquis aux honneurs, mais seulement à l’honneur de servir ».Dieu vous bénisse dans Son éternelle bonté!

Sommanogo Koutou

 

Laisser un commentaire