Opération 40 000 logements : plus  de 5164 logements sociaux et économiques réalisés

0
242

Le secrétariat permanent de la politique nationale de logements (SP/PNL) a animé, ce 16 juin 2020 à Ouagadougou,  une conférence de presse, en collaboration avec le Centre de gestion des cités(CEGECI), en vue de  faire  le bilan de la mise en œuvre de l’opération des 40 000 logements sociaux et économiques

 

Du bilan de la mobilisation foncière (1700   ha ont été mobilisés sur 2000 ha) dans les différentes communes urbaines et rurales.  Il apparait qu’à Ouagadougou, un site d’environ 100  ha a été aménagé à Bassinko  et un nouveau de 100 ha, dans la commune rurale de Komsilga. À Bobo Dioulasso, deux sites de 180 ha et 20 ha ont été aménagés. Soit un total de 300 hectares mobilisés sur 500 hectares attendus.

A entendre Yacouba Dié, le Secrétariat permanent de la politique nationale du logement (SP-PNL),  plus  de 5164 logements sociaux et économiques ont été réalisés dans le cadre du programme dans huit(08) villes. Il a parlé, entre autres des villes de  Gaoua (567 logements) Manga (503 logements), Tenkodogo (700 logements),Banfora (100 logements) Ziniaré(118 logements), Kombissiri (50 logements) Pô (50 logements) Koudougou (100 logements), Ouagadougou (3118 logements) et Bobo Dioulasso (58 logements).

 

 

 

De ses explications, la  campagne nationale d’inscription  à ce programme a mobilisé  208 000 inscrits. Le montant de l’inscription fixé à 2 000 francs CFA a mobilisé une somme totale de 416 000 000 francs CFA, reversée au trésor public qui est la première source de financement du programme.

 

« Le coût total de mise en œuvre du programme estimé à 494 089 220 000 F CFA, et la contribution de l’Etat est de 85 705 000 000 francs CFA repartie entre affectation budgétaire de 27 000 000 000 francs CFA, soit 9 000 000 000 par an, et le reste devrait être mobilisé sous forme de prêt concessionnel auprès de Partenaires techniques et financiers », a-t-il avancé.

La commercialisation des logements est assurée par le centre de gestion des cités (CEGECI). La priorité est donnée aux inscrits dans la base de données PNCL réalisée en 2017 lors de la campagne d’inscription. Les opérations d’envergures sont procédées d’un tirage au sort public par le concours d’un huissier de justice.

 

Le programme rencontre des difficultés qui sont, entre autres, la mobilisation financière, la mobilisation du foncier et la réalisation de logements.

Sur un total  de 36 milliards attendu dans le cadre du programme  sur quatre ans, un montant de 4 897 352 000 FCFA a été affecté soit 18,13%. Le programme a été également confronté à  des conflits relatifs à la délimitation des zones de construction.

 

Bertille KABRE

Ecoburkina.info

 

 

 

Laisser un commentaire