Politique nationale : un citoyen remet en cause le statut d’ancien chef d’Etat de Yacouba Isaac Zida

0
15

Ceci est une lettre de Harouna Dicko, citoyen burkinabè, relative au statut d’ancien chef d’Etat du lieutenant-colonel Yacouba Issac Zida. Lisez plutôt !

 

Excellence Monsieur le Président du Faso,

Dans l’émission « 7infos » de la Télévision bf1 d’hier dimanche 12 septembre 2021, l’ancien Premier Ministre Yacouba Isaac ZIDA a affirmé que son titre d’ancien Chef d’Etat est un acquis. J’imagine qu’il a pu tenir un tel propos parce que sa photographie est affichée dans le hall de la Présidence du Faso parmi celles des Chefs d’Etat du Burkina.

Je tiens à relever qu’aux termes de l’article 31 de la Constitution, le Faso est la forme républicaine de l’Etat burkinabè qui est démocratique, unitaire et laïc.

Depuis la formation du 1er Gouvernement propre du pays le 17 mai 1957 jusqu’à nos jours, neuf (09) personnalités ont effectivement exercé la fonction de Chef d’Etat sous des régimes d’exception et/ou sous des régimes constitutionnels trivialement appelés 1ère, 2ème, 3ème ou 4ème République. Ce sont :

  • Daniel Ouezin COULIBALI sous le régime du Conseil du Gouvernement après les élections territoriales du 31 mars 1957 (17 mai 1957 – 07 septembre 1958)
  • Maurice YAMEOGOsous les régimes :
  • du Conseil du Gouvernement (10 décembre 1958 – 25 avril 1959)
  • de la 1ère et 2ème  Constitution  (25 avril 1959  – 03 janvier 1966);
  • Sangoulé LAMIZANA sous les régimes :
  • du Gouvernement hybride (03 janvier 1966  – 12 décembre 1966),
  • du Gouvernement Militaire Provisoire (12 décembre 1966 – 14 juin 1970),
  • de la 3ème Constitution (14 juin 1970 – 08 février 1974),
  • du Gouvernement du Renouveau National (08 février 1974 – 13 janvier 1977),
  • du Gouvernement d’Union Nationale (13 janvier 1977 au-delà du 28 mai 1978),
  • de la 4ème Constitution (27 novembre 1977 – 25 novembre 1980) ;
  • Saye ZERBO sous les régimes des Gouvernements du Comité Militaire de Redressement pour le Progrès National (25 novembre 1980 – 07 novembre 1982);
  • Jean Baptiste OUEDRAOGO sous les régimes des Gouvernements du Conseil de Salut du Peuple du Conseil de Salut du Peuple (07 novembre 1982 – 04 août 1983) ;
  • Thomas SANKARA sous les régimes des Gouvernements du Conseil National de la Révolution  (04 août 1983 – 15 octobre 1987) ;
  • Blaise COMPAOREsous les régimes :
  • des Gouvernements du Front Populaire (15 octobre 1987 – juin 1991),
  • du Gouvernement post-constitutionnel (juin 1991 –  décembre 1991),
  • de la 5ème Constitution (décembre 1991 – 31 octobre 2014);
  • Michel KAFANDO sous le régime d’une Charte dite de Transition avec son accord complémentaire secret :
  • une 1ère fois du 21 novembre au 16 septembre 2014,
  • une 2ème fois du 23 septembre au 29 décembre 2015 ;
  • Roch Marc Christian KABORE sous le régime de la 5ème Constitution (depuis le 29 décembre 2015 à nos jours).

Seules quatre de ces neuf personnalités ont été élues comme Présidents du Faso :

  • Maurice YAMEOGO 1er Président du Faso, sous les régimes de la 1ère et 2ème Constitution  (dates des élections : 11 décembre 1959 et 03 octobre 1965) ;
  • Sangoulé LAMIZANA 2ème Président du Faso, sous les régimes de la 3ème et 4ème Constitution (dates des élections14 juin 1970 et 28 mai 1978) ;
  • Blaise COMPAORE 3ème Président du Faso, et le 1er sous le régime de la 5ème Constitution (dates des élections1er décembre 1991, 15 novembre 1998, 13 novembre 2005 et 21 novembre 2010) ;
  • Roch KABORE 4ème Président du Faso, et le 2ème sous le régime de la 5ème Constitution (dates des élections29 novembre 2015 et 22 novembre 2020)

Par contre, après la seule vraie tentative de coup d’Etat du Moro-naaba KOUGRI le 17 octobre 1958, deux autres personnalités ont réussi des coups d’Etat sans pouvoir les consolider par la formation d’un gouvernement. Jusqu’à preuve du contraire, aucun texte de loi ou de jurisprudence n’accorde le titre d’ancien Chef d’Etat à ces deux personnalités que sont :

  • le Lieutenant-colonel Yacouba Isaac ZIDA (coup d’Etat non consolidé entre le 31 octobre 2014 et le 21 novembre 2014);
  • le Général Gilbert DIENDIERE (coup d’Etat non consolidé entre le 16 et le 23 septembre 2015).

J’estime par conséquent, que l’affichage de la photographie de l’ancien Premier Ministre Yacouba Isaac ZIDA dans le hall de la Présidence du Faso n’a pas de base légale.

Veuillez agréer, Excellence Monsieur le Président, l’expression de mon entière disponibilité.

Harouna DICKO

Laisser un commentaire