Secteur tertiaire : moteur de la croissance de l’économie burkinabè

0
173

Le Burkina Faso connaît une  croissance économique dynamique depuis le  retour à une vie constitutionnelle normale, une pluviométrie favorable et le retour de la confiance des investisseurs. De 2016 à 2019, son taux de croissance n’a cessé de croître avec une augmentation de 5,9 % à 6,0 % du PIB réel, conforme aux prévisions du FMI.

 

Le secteur tertiaire domine  de l’économie burkinabè. Entre 2015 et 2019, le Produit Intérieur Brut en valeur du Burkina est passée de 6 162,5 à 8 547,2 milliards de FCFA. Cette dynamique économique s’explique par une évolution positive des différents secteurs d’activités.

Le secteur tertiaire, première source de richesse du Burkina, enregistre une hausse de 6,9% en 2019 contre 6,7% en 2018. Sur la période 2015-2019, la valeur ajoutée du secteur tertiaire est passée de 2 491,9 milliards de FCFA à 3 851,3 milliards de FCFA.  Ce secteur occupe un poids important dans le PIB avec une contribution de 40,4 % à 45,1%. L’évolution du secteur tertiaire est principalement issue de la performance du secteur marchand résultant d’une bonne dynamique des activités tels que le commerce avec une valeur ajoutée de 875,7 milliards de FCFA en 2019 contre 690,6 milliards de FCFA en 2015, les services de télécommunication et le transport avec une valeur ajoutée de 875,7 milliards de FCFA en 2019 contre 690,6 milliards de FCFA en 2015.

Grâce à ses performances, le secteur tertiaire maintient son rôle de moteur de la croissance en 2019 avec une contribution de 3,3 points.

 

Christian N. BADO

Ecoburkina

Laisser un commentaire