Sécurité : l’UNAPOL suspend son mouvement d’humeur  

0
43

L’Union police nationale (UNAPOL) a annoncé, ce lundi 20 septembre 2021, la suspension de son mouvement d’humeur,  après concertation avec le gouvernement.

Il ressort que le gouvernement et le syndicat se sont accordés sur plusieurs points. Il s’agit, entre autres, de l’effectivité de la réintégration des collègues licenciés en octobre 2019. Ces derniers sont invités à prendre immédiatement service et à présenter les documents administratifs, en vue des formalités de mandatement ; le retour à leurs postes initiaux des éléments de la dernière équipe de Yirgou, afin de poursuivre leur suivi psychologique et la consolidation de leur état de santé avant d’envisager toute nouvelle affectation.

Il a aussi été arrêté,  au cours de cette concertation,  « la reconnaissance de l’engagement et du sacrifice de la Police nationale dans la lutte contre le terrorisme et la grande criminalité, par l’octroi d’un avantage compensatoire pour l’effort de guerre ». A l’occasion,  une commission ad hoc a été mise en place et doit siéger à partir du 21 septembre 2021, afin de présenter les propositions dans les meilleurs délais.

L’UNAPOL relève « l’engagement de la partie gouvernementale à redynamiser le Ministère de la Sécurité, en examinant les suggestions pertinentes sur le profil des responsables dudit Ministère et  la restitution des armes prélevées.

Pour finir, le syndicat invite le commandement et la hiérarchie de la police  à savoir raison garder en se gardant de toute velléité de représailles promet « d’aviser la troupe sur toute tentative de ralentir, retarder ou saboter la mise en œuvre des accords ».

Ecoburkina

Laisser un commentaire